Médecins de la Grande Guerre

Les montres au poignet : une révolution dans l’horlogerie due à la Grande Guerre.

point  Accueil   -   point  Intro   -   point  Conférences   -   point  Articles

point  Photos   -   point  M'écrire   -   point  Livre d'Or   -   point  Liens   -   point  Mises à jour   -   point  Statistiques

Les montres au poignet : une révolution dans l’horlogerie due à la Grande Guerre


La célèbre montre de type 75 avec, dessiné à 12 h 00, le célèbre canon !


Avec la grille de protection.

       Au front porter une montre de gousset en poche se révèle peu pratique. De plus touchée par un éclat d’obus ses fragments peuvent pénétrer profondément dans le corps du soldat et aggraver les lésions internes. Après quelques mois de guerre apparut vite la solution : porter la montre au poignet ! En France ce fut la société Manufrance qui mit sur le marché une montre spécialement adaptée au soldat : la montre type 75 dont le nom fut inspiré par le célèbre canon français le « 75 ».  La montre de poche était munie de deux anses et d’un bracelet en cuir étroit d e 1 cm. On pouvait aussi y adjoindre une grille qui protégeait le verre des coups !


Autre type, la Laurens


Soldats alliés le 14 Juillet 1916 à Paris. En bas à gauche, un soldat portant une montre au poignet.

 

 



© P.Loodts Medecins de la grande guerre. 2000-2020. Tout droit réservé. ©