Médecins de la Grande Guerre

Un amour plus fort que la grande guerre

point  Accueil   -   point  Intro   -   point  Conférences   -   point  Articles

point  Photos   -   point  M'écrire   -   point  Livre d'Or   -   point  Liens   -   point  Mises à jour   -   point  Statistiques

 

 

 

 

 


« Un amour plus fort que la grande guerre »



Résumé de l’œuvre :

Mariés depuis quelques semaines, Julia (une jeune cuisinière) et Albert (un jeune ébéniste) sont emportés dans la tourmente de la grande guerre.
Julia, qui ne veut pas quitter l'amour de sa vie, rejoint l'armée belge à Anvers pour y retrouver son Albert.
L'exode les emmène ensuite à la mer du Nord où leurs chemins se séparent temporairement : l'armée belge (et Albert) va se retrancher derrière l'Yser, Julia s'embarque à Ostende à destination de l'Angleterre.

N'ayant aucune envie de s'installer en Grande-Bretagne, Julia retraverse rapidement la Manche et se rend à La Panne.
Elle y obtient un travail de cuisinière auprès du fameux Docteur Depage qui dirige l'hôpital de l'Océan, retrouve son Albert qu'elle parvient à arracher à l'enfer des tranchées.
Ils vivront ces quatre premières années de leur vie commune dans les meilleures conditions qui soient dans le havre de paix que constitue cette station balnéaire près du front : Julia devant ses fourneaux, Albert à son établi (d’ébéniste, il est devenu menuisier d'aviation !)

Quatre membres de la famille Jacmain sont sur le front de l'Yser, outre le jeune couple, les deux frères aînés de Julia : Pierre et Vital.
Comme le fils d'Albert et de Julia, Marcel, naît à la côte en 1918, on dit, dans cette famille, que : « Partis à quatre à la guerre, ils en sont revenus à cinq ».

Cette belle histoire (vécue) sert de prétexte à aborder la vie dans cette station balnéaire durant la grande guerre et à raconter l'histoire des hôpitaux de campagne derrière le front de l'Yser.

« Cliquez sur l’image »

Acheter Un amour plus fort que la grande guerre

© P.Loodts Medecins de la grande guerre. 2000-2020. Tout droit réservé. ©