Médecins de la Grande Guerre

Album photos

point  Accueil   -   point  Intro   -   point  Conférences   -   point  Articles

point  Photos   -   point  M'écrire   -   point  Livre d'Or   -   point  Liens   -   point  Mises à jour   -   point  Statistiques


Photos sans album .




Photographie prise le 11 novembre 1918 à 7 h 30 au moment ou le Maréchal Foch part pour Paris remettre au gouvernement français le texte de l’Armistice qui vient d’être signé avec l’Allemagne. 1- Maréchal Foch 2- Amiral Sir R. Wemyss 3- Général Weygand 4- Contre-Amiral G. Hope 5- Captain Marriott 6- Général Desticker 7- Capitaine de Mierry 8- Commandant Riedinger 9- Officier –Interprête Laperche (cliché Pupier)

Edith Cavell avec des nouvelles diplômées. (Coll. Dr Loodts)

Devant l’hôpital Océan, on aperçoit un abri construit pour protéger la salle d’opération.

Dans les tranchées d’Ypres, les soldats britanniques portent un masque à gaz.

Mémoire d’Apollinaire, lettres à Lou I peinture de FOLON (FOLON, Jean-Michel et GILSOUL, Guy, Fondation Folon. Gand : éditions Snoeck, 2008, p.61)

LE NAOUR, Jean-Yves, La Première Guerre mondiale pour les Nuls, Paris, éditions First, 2008, p.69


Le Cri du Poilu, parole et musique de Vincent SCOTTO. (CHAVOT, Pierre et MORENNE, Jean-Denis, L’ABCdaire de la Première Guerre mondiale. Paris : Flammarion, 2001, p.15)

Marie Curie au volant d’une voiture radiographique dite « petite curie ». Elle ignore encore les méfaits des rayons X

Photographie d’époque de Jules Dochière en uniforme de fantassin de l’armée belge

Blessé de la face, un lambeau crânien a été prélevé pour lui reconstruire un semblant de menton

Prothèse orbitaire

Salle d’opération pendant la guerre 14-18

Invalides de guerre jouant aux cartes (1920) Peinture de l’Allemand Otto Dix (1891-1969) Il relate les horreurs commises pendant la Grande Guerre

Affiche du film


Jean Corbisier

(photo Léa De Vos de Bassilly)

Auguste Javaux

Sa fille Hélène

Jean dessiné par son père Auguste

Ange Secret en 1915 – Dessin d’Auguste

Un des ateliers de réparation de l’arsenal de construction automobile (A.C.A.). François De Gend y fut affecté en 1917.

L’aviso-Mixte Ville d’Anvers. (Musée Royal de l’Armée)





Louis Boumal

Au poète… Au soldat.

Le buste de Papa Merx. (collection L. Timmers)

Le buste de Papa Merx. (collection L. Timmers)

Café liégeois et café viennois


Le capitaine Glasson, à la tête de sa Compagnie de Grenadiers belges, sur l’Yser, en 1916. (Musée gruérien Bulle (Suisse))

Pierre-Félix Glasson, capitaine à la Légion étrangère. (Musée gruérien Bulle (Suisse))

Pierre-Félix Glasson (1886-1929) – huile sur toile de Théodore Robert. (Musée gruérien Bulle (Suisse))






























Les chiens dans la guerre.

Très beau texte résumant la vie patriotique du Dr auxiliaire Charles Foulon. (photo Dr Loodts)

Photo Dr Loodts

Photo Dr Loodts

Photo Dr Loodts

Photo Dr Loodts

Photo Dr Loodts

Photo Dr Loodts

Vue aérienne de l’abbaye

René Quinton

Un bambin avant et après la cure Quinton





L’article a été tiré de ce journal.- Het artikel werd uit deze krant getrokken.

« Coupe-papier » fait dans un morceau de coupole du fort de Pontisse en 1914. (Collection Chr. Philippart)





Henriette van Acker et le Dr Marcel Dolhen au temps du bonheur malgré la bien triste époque. (souvenirs famille Schùermans)

Henriette dessinée par le blessé A. Dubois. (souvenirs famille Schùermans)

Henriette avec des blessés devant l’hôpital. (souvenirs famille Schùermans)

Couverture du livre de Jane de Launoy. (souvenirs famille Schùermans)

De Jane de Launoy à sa chère Henriette. (souvenirs famille Schùermans)



Mgr Deploigne et le Chanoine Thiéry

Le don de M. Léon David

Le séminaire Léon XIII à Louvain (Institut Supérieur de Philosophie St Thomas)


Harry Patch. (photo Andy Rain)

Le 5 juillet 1914, il lui écrivait cette lettre de SATHONAY !

Le 18 août, Edmond écrivait cette dernière carte à sa grand’ mère…

Zouaves

2e Zouaves 27/08/1914 

Le 11 janvier 1917, le ministère de la guerre annonçait qu’Edmond GAILLARD était mort au champ d’honneur.

Cimetière d’Auvelais

Assise à gauche : Mam la grand’mère d’Edmond et Paulette. Debout à droite : Paulette (Petite mère) la sœur d’Edmond. (Edmond Gaillard n’avait que 6 ans au décès de sa maman Emilie le 26/10/1898 à l’âge de 31 ans).


De cette lettre que Edmond GAILLARD a écrit à sa grand’ mère ou à sa sœur, je n’ai retrouvé que le 3e feuillet.




Un grand merci à la communauté des moines Bénédictins de Maredsous pour l’envoi de cette photo.

Le Dr Maurice Claessen

Le médecin qui se tient debout est Maurice Claessen

Le Dr Claessen avec ses enfants, un châle dissimule son uniforme. Cette photo a été envoyée en Belgique via les Pays-Bas ou la Suisse où mes grands -parents avaient des correspondants qui réexpédiaient les courriers vers la Belgique. Il fallait donc dissimuler son état de militaire. Si mon grand-père a pu connaître ses enfants pendant la guerre, ce fut grâce à ma grand-mère qui en octobre 1914 partit de Belgique avec ses trois petits enfants via les Pays-Bas, Folkestone puis le Nord de la France.

Son fondateur, le Médecin Général Deltenre.



Photo du tableau précédent.

Plan de Dixmude le 10 novembre 1914

Marins nouveaux sur le front

Sections de mitrailleuses dans les Dunes

Le portrait, réalisé en 1915 après l'épisode à Ypres, si important pour Henri Grémillon, montre bien le port du "sacré cœur". (Collection J.P Rombaut époux Grémillon)


Le Dr René Leriche

Le Maréchal Joseph Joffre

Creil en 1915

Le centre d’enseignement de Bouleuse en 1917

Le Dr Marcille

Le Dr Neuman

Le Général-Médecin Melis

Le Dr Depage

Le Médecin Général inspecteur Henri ROUVILLOIS (1875-1969)

La duchesse d’Uzès

Le Dr Proust

Le docteur Maubille photographié en 1970

Le Dr Mélis, inspecteur général du Service de Santé.

En la cour d’honneur de l’hôpital Militaire, à Ixelles, a été inauguré le mémorial, œuvre du sculpteur de Bremaeker, du lieutenant-général Dr Mélis. (patriote illustré de 1935)

Maurice Verrier.

Georges Dubois.

Henri Vion.

Achille Renier.

Clovis Leroy.

Hector Blocqueau.

Louis Rivière.

Albert Legrain.

Isidore Allard.

La tombe d’Albert Legrain.

Octave Dubois.

Joseph D’Haene.

Louis Noé.

Ernest Ghisdael.

Marcel Hosdain.

Tombe de Jules Gheysen.

Gustave Carbonnelle.

Adolphe Allard.

Gaston Gervais.

Jean Giele.

Georges Flamant.

Emile Devroie.

Louis Lagneau.

Maurice Robience.

Albert Vandeville.

Georges Cailleau.

Edmond Largillet.

Emile Dussart.

Jules Vatez.

François Diverchy.

Alphonse Desobrie.

Alfred Herman.

Jean Reineson.

Joseph Pourvoyeur.

Alphonse Pottiez.

Charles Vandercruyssen.

François Carpréau.

Jean Leschevin.

Antoine Lamant.

Julien Tangre.

Victor Debaisieux.

Edmond Menet.

Joseph Dufour.

Louis Languy.

Emile Delacenserie.

Félix Roufosse.

Mémorial en petit granit de Soignies érigé dans le vestibule de l’école à la mémoire des Anciens Elèves victimes de la guerre.

Edith Stein

Adolf Reinach et son épouse

Edith Stein infirmière

Edith Stein

Edith Stein religieuse


Enfants jouant aux soldats. (exposition Goya)



Statue de la Liberté à l’échelle humaine. Photo prise au camp Dodge (IOWA)

Albert Janssens et Julia Jacmain


Louis Bonjean. Docteur en droit. Avocat à la Cour d’Appel de Paris. Propriétaire de l’abbaye de Fontgombault. Lieutenant au 119e R.I., blessé et prisonnier dans le combat des 28 et 29 octobre 1914. (Son père avait vraiment la conviction qu'il était blessé mais en réalité Louis avait été tué.)








La garde de l’Yser ( de Job)

La gare et la Poste.

Intérieur de la gare




Le général A. Dejaiffe.

Le général Drubbel.


Virus de la grippe espagnole. (image 8243 de Cynthia Goldsmith (domaine public)



Guillaume Valleye. (Collection Antoine Léonard)

Le cadavre de Guillaume Valleye photographié par les Allemands le 9 avril 1918. (journal "Cours belges" n°8 d'octobre 1951)


La banquise le garde prisonnier.

Juchés dans le nid de corbeau, les yeux tout grands écarquillés.

Une vraie cataracte envahit la baleinière.

Prudent, le contre-torpilleur s’approchait à petite vitesse.

Le chalutier longeait presque la baleinière.

Un officier montra la tête et leva les mains aussitôt en témoignage de rédition.



Emprisonné, Emiel Ferfaille fut privé de ses habits militaires. (Archives de l’Etat, Cour Militaire, Dossiers 1915-1954, Boite n° 90, Dossier n° 145 A)

Camp de Guben (Bradebourg). Au premier plan la chapelle russe.


Frères de Caluire – Hôpital auxiliaire n° 19.

Actuellement Mairie de Caluire-et-Cuire.

Le général médecin Mélis

Nellie Splinder


Le docteur Crile, célèbre médecin américain


Thérèse Bourgeois de Jessaint





Une revue des Dames de la Croix-Rouge Américaine à New-York. En même temps qu’elle mobilisait une armée formidable de soldats, l’Amérique levait aussi de nombreux bataillons d’infirmières. En voici un certain nombre d’entre elles défilant au pas dans une avenue de New-York. (Le Miroir du 16 juin 1918)

Buste de Charles Péguy à Orléans (Œuvre du sculpteur Niclausse). Au cours des bombardements d’Orléans par l’aviation allemande en juin 1940, un éclat de bombe est venu frapper le buste de Péguy, au front, à l’endroit même où une balle l’avait mortellement atteint le 5 septembre 1914 à Villeroy.

Couverture du livre de Victor Boudon.

Jack est couché aux pieds de sa maîtresse

Jack au British Museum 






Monsieur Julien Davignon, Ministre des Affaires Etrangères en 1914.

Comte de Broqueville, Président du Conseil en 1914.

Monsieur le Baron Beyens, Ministre de Belgique à Berlin en 1914.


Lodoïs Tavernier vers 1950.


Madame Tack, la « Maman des soldats » (peinture Allard L’Olivier – 1917) (Photographiée par F. De Look)

Photo d’un enfant, russe et soldat, fait prisonnier.


Je ne sais toujours pas si la bombe se trouvait sous le feu de camp ou si quelqu’un l’a jetée dedans. (Photo Laurent Lenclud)



Marie Curie au volant de son véhicule radiologique

Marie Curie aan het stuur van haar radiologiewagen

Marie Curie (deuxième à droite) enseigne aux infirmières radiologiques dans son laboratoire à l’hôpital Edith Cavell

Marie Curie (tweede van rechts) geeft les aan radiologieverpleegkundigen

Marie Curie dans le « Conseil de Physique Solvay »

Marie Curie in de « Conseil de Physique Solvay »

De droite à gauche : Marie Curie, Irène Curie et le Dr Souttaer à Furnes

Van rechts naar links : Marie Curie, Irène Curie en Dr. Souttaer in Veurne

Marie Curie avec, à l’arrière-plan un véhicule radiologique dans un abri

Marie Curie met op de achtergrond een radiologievoertuig in een schuilhok

Marie Curie en conversation avec le Roi Albert à Hoogstade

Marie Curie in gesprek met Koning Albert In Hoogstade

Marie et Irène Curie à Hoogstade

Marie en Irène Curie in Hoogstade



















En vert, les lignes belges – En rouge, les lignes allemandes - En bleu, l'Yser.





Le docteur Duwez alias Max Deauville.

(Collection Daniel Develter)

(Collection Daniel Develter)



Les cratères de St Eloi

Après la bataille de St Eloi

Le cratère n° 3 aménagé par les Allemands et photographié en 1916. Ce cratère ainsi que son voisin  le cratère n° 4 s'effondreront, détruits par une énorme mine le 7 juin 17 avec pour résultat la formation d'un nouveau et unique cratère. Ce dernier existe toujours aujourd'hui et peut être visité !  On imagine sans peine à regarder cette photo le nombre de malheureux soldats qui périrent par cette explosion !   



La célèbre montre de type 75 avec, dessiné à 12 h 00, le célèbre canon !

Avec la grille de protection.

Autre type, la Laurens

Soldats alliés le 14 Juillet 1916 à Paris. En bas à gauche, un soldat portant une montre au poignet.

Les infirmières réunies autour de la matrone.

La pierre tombale de l’architecte Henry Vaes. (photo F. De Look)

La croix sur la tombe de frère Tarcisius. (photo F. De Look)

Un des morceaux du tapis. (photo F. De Look)

La croix sur la tombe de frère Edouard. (photo F. De Look)



Le pantalon rouge. (photo du web)

Manœuvre à Caylus : camp militaire de Tarn et Garonne où la plupart des soldats de Midi-Pyrénées passaient avant la guerre. Ce camp existe toujours et est aussi en activité. (coll. Michel Florens)

Equipe de Rugby du 11e Ri de Montauban. Maurice Vernet se trouve au second rang 2e en partant de la gauche. (coll. Michel Florens)

Avis de décès retranscrit par la ville de Montauban pour un de ces enfants mort à Luchy. (coll. Michel Florens)

La baraque du Champ-des-Murs se trouvait à cet endroit.

Le rocher aux voleurs (marqué d’une croix) est situé à l’ouest de la station E.S.A le long de la Lesse.

Château de Honnay

Livre de Jacques Mortane

La grotte des voleurs. (Photo Dr Loodts)

La grotte des voleurs. (Photo Dr Loodts)

La grotte des voleurs. (Photo Dr Loodts)

La grotte des voleurs. (Photo Dr Loodts)


Le Père Auguste Philippe de la Congrégation du T.S. Rédempteur.



Couverture du petit fascicule ou se trouvait l’article de Messieurs Jean Coulmiers et Lucien Le Moal

Dessin de Franz Gaillard

Un grand merci à Ginette Frère



Ceux restés au pays. La réception d’une lettre de soldat.

L’auteur à Steinhorst en 1916

Sur la route de l’exil. Un groupe de la triste cohorte de prisonniers s’acheminant vers l’Allemagne

En captivité. Une distribution de soupe sous la garde bienveillante de nos gardiens désarmés !

Une distribution de soupe aux prisonniers civils. Femmes ! Vieillards ! même les enfants ! Tous étaient bons pour la captivité ! Mentalité allemande !

Deux jeunes enfants russes prisonniers. Arrivés mutilés en captivité… l’âge non plus ne comptait pas !

Munster-Lager (Allemagne), un groupe de serésiens.

Triste souvenir de captivité ! Derniers hommages à un des nôtres qui, hélas, ne reviendra plus !

Steinhorst en 1915. Commando de travail. Un groupe où figure Jules Dumoulin, l’actif et dévoué secrétaire des Fédérations de Combattants et Invalides de Seraing.


Montana (Sierre) Suisse. Un groupe de rescapés d’Allemagne internés en Suisse faisant la cure obligatoire

Groupe de prisonniers belges de Jemeppe s/Meuse. Au centre, porteur du « maillot tricolore » notre sympathique coureur cycliste Victor Dethier

Femmes russes prisonnières

Monument érigé au cimetière de Seraing s/Meuse à nos Héros morts pour la Patrie. (du « Livre d’or de Seraing)





Monsieur Michel Letawe









Le Dr Schweitzer dans son bureau.

Sergent Stubby et ses décorations.

Sergent Stubby défile

Private Sidney Godley

Le pont du chemin de fer à Nimy

La tombe du Lieutenant Dease au cimetière militaire de Saint-Symphorien (Mons).

Le Lieutenant Dease

Seul à la mitrailleuse.

« Old Bill » caricaturé.

« Old Bill » caricaturé.

Plaque actuelle commémorant le courage de Dease et de Godley








Maurice Hauterat, volontaire du Front Intérieur, tombé en septembre 1944

S.E. Monseigneur Kerkhofs

Le R.P. Jean Desonay après son retour de captivité en 1919. (journal « La Dame Blanche)

Madame Jeanne Goeseels

Madame Simone Anspach

Vue des Grandioses Funérailles de Walyhère Dewé



Le bourgmestre de Visé en 1914, Léon Meurice. (Centre de Documentation du Musée de Visé)

Le pont établi sur la Meuse par les Allemands entre Navagne et Lixhe. (Centre de Documentation du Musée de Visé)

L’entrée du Fort de Pontisse. (photo F. De Look)

Le Roi au Front

Le Roi Albert I

La Reine Elisabeth

Le Roi Georges V d’Angleterre

Le Roi Victor-Emmanuel d'Italie.

Nicolas II, empereur de Russie.

Poincaré, président de la République française.

Entrée de l’hôpital de Woluwé. (collection Paul Falkenback)

Réfectoire et bureau des Invalides. (collection Paul Falkenback)

Inhumation de deux soldats français, le 30 novembre 1918, dont Armand Guélard et Henri Lebreton. (collection Louise Wanlin et Rodolphe Horniak)

Sortant de l’église décanale de Bertrix. (collection Louise Wanlin et Rodolphe Horniak)





© P.Loodts Medecins de la grande guerre. 2000-2020. Tout droit réservé. ©