Médecins de la Grande Guerre

Album photos

point  Accueil   -   point  Intro   -   point  Conférences   -   point  Articles

point  Photos   -   point  M'écrire   -   point  Livre d'Or   -   point  Liens   -   point  Mises à jour   -   point  Statistiques


Hommage aux soldats français qui reposent en Belgique

point  [article]
Cimetière d'Anloy près de Maissin

Cimetière d'Anloy près de Maissin

Plaque commémorative au cimetière d'Anloy

Les Spahis rendent une visite au Cimetière militaire chaque année en mai. (Collection Marie-Thérèse Pipeaux)

Monument se trouvant près de l’église d’Anloy, sur lequel sont gravé les noms des victimes civiles ainsi que le nom du soldat Gabriel Toussaint. (Collection Marie-Thérèse Pipeaux)

Messe au Cimetière militaire en 2005. (Collection Marie-Thérèse Pipeaux)

Inauguration de la statue Mélancolie au cimetière militaire d’Anloy en août 2000. (Collection Marie-Thérèse Pipeaux)

Du 6 au 17 juin 2005, des soldats du bataillon allemand 801 de Neubrandenburg sont venus entretenir le Cimetière Militaire d'Anloy. Le dernier jour, un dépôt de gerbes en présence des porte-drapeaux de l'entité de Libin. (Collection Marie-Thérèse Pipeaux)

Carte relatant les positions

Document allemand

Hommage de l'armée allemande. Cimetière de Maissin, 16 juin 1918.

Le 14e hussards d’Alençon. Le 1er à gauche est le grand père maternel de monsieur Roger Cornevin-Hayton. Le Colonel Walerand de Hautecloque arrivant de l'école de cavalerie de Saumur, oncle du futur  Maréchal Leclerc, est en uniforme noir. (photo de monsieur Cornevin)

Plaque commémorative à l’entrée du cimetière de Maissin. (photo D. Delcambre)

Pierre Massé.

Plaque commémorative à l’entrée du cimetière de Maissin. (photo F. De Look)

Fosse commune où se trouvent les soldats non identifiés. (photo F. De Look)

Fosse commune où se trouvent les soldats non identifiés. (photo F. De Look)

Cimetière de Maissin. (photo D. Delcambre)

Le calvaire qui fut transporté au cimetière de Maissin en 1932. Le don du Calvaire de Tréflévénez, une des églises de la paroisse du Trehou, relevait donc des autorités de cette paroisse et il n’est, dès lors, pas étonnant que l’on ait considéré que le Calvaire venait du Trehou. Mais il ne venait pas de la Commune du Trehou mais de la Paroisse du Trehou et, très précisément de Tréflévénez. (photo F. De Look)

Petite explication concernant le Calvaire Breton. (photo F. De Look)

La plaque dans le cimetière. (photo D. Delcambre)

Un autre plan du calvaire breton. ( photo D. Delcambre)

Le dessus du calvaire breton. (photo D. Delcambre)

Au pied du calvaire breton. (photo D. Delcambre)

Maissin cimetière militaire et calvaire breton

Manon près du Calvaire breton - Cimetière de Maissin



© P.Loodts Medecins de la grande guerre. 2000-2020. Tout droit réservé. ©